ULTRASONOGRAPHY



ECHOGRAPHIE




cases
cas


Retroperiton

 


English Français
--- Arabic
A 45-year-old woman was hospitalized with fever, abdominal pain and splenomegaly. The biological investigations demonstrate an acute brucellosis. Cette femme de 28 ans a été hospitalisée pour fièvre, douleur abdominale et une splénomégalie. Les explorations biologiques démontrent une brucellose aiguë.


 

After one month
The lesion decrease in time, and gradually fibrose, becoming hyperechoic.
Après un mois
La lésion diminue avec le temps, se fibrose graduellement et devient hyperéchogène

 

 

An abdominal ultrasound demonstrates moderate splenomegaly. Longitudinal and Transverse view show a wedge-shaped hypoechoic lesion. It demonstrates a lack of Doppler perfusion compared with the normal splenic tissue. The appearance of this lesion is strongly suggestive of splenic infarct
L'échographie abdominale démontre une splenomegaly modéré. Les coupes longitudinales et transversales montrent une lésion hypoéchogène triangulaire. Au doppler couleur la lésion montre une absence de vascularisation comparée au tissu splénique normal. L'aspect de cette lésion est fortement évocateur d'infarctus splénique.

 

Splenic infarct
Infarctus splénique

 


English
Click Here


Infarctus splénique

Arabic

Les infarctus spléniques proviennent d'un phénomène embolique comme la thrombose de l'artère splénique, de la veine splénique, et de leurs branches. Ils sont parmi les causes les plus fréquentes des lésions spléniques focales visibles sur des coupes échographiques. Dans approximativement 50% des cas les infarctus spléniques sont multiples.
L'infarctus splénique focal peut affecter le péritoine viscéral sus-jacent ayant pour conséquence une douleur abdominale aigue du cadrant supérieur gauche en particulier lors de la respiration et les mouvements.

Causes de l'infarctus splénique :
* Anémie falciforme.
* Leucémie.
* Endocardites bactériennes.
* Embolies septiques.
* Lupus érythémateux systémique.
* Pancréatite.
* Traumatisme.
* Chirurgie du cadrant supérieur gauche.
* vasculite - Polyartérite noueuse.
* Myelofibrose.
* Polycythémie rubra vera.
* La maladie mitrale cardiaque.
* Infarctus du myocarde aigu - embolies.
* Placement d'un cathéter artériel hépatique, chimio-embolisation hépatique.
* Diffusion locale néoplasique - carcinome gastrique.
* Leucémie myéloïde - infiltration sous endothéliale.
* Infections spléniques granulomateuse : tuberculoses et histoplasmose.

Echographie :
Au début, le zone de l'infarctus est hypoéchogène et habituellement triangulaire, solitaire et se prolongeant à la périphérie de la rate. La lésion peut diminuer d'intensité avec le temps, et graduellement avec la fibrose, l'aspect devient hyperéchogène.
La zone de l'infarctus démontre une absence de perfusion sanguine au Doppler couleur et énergie comparé au tissu splénique normal. Dans de rares cas d'infarctus splénique total, dus à l'occlusion de l'artère splénique principale proximale, les aspects échographiques à échelle de gris peuvent être normaux aux premiers stades de la maladie. Cependant, comme pour les infarctus localisés, un changement d'échogénicité et d'echotexture splénique peuvent être des dus à un infarctus total. Le manque d'écoulement sanguin au Doppler couleur peut aider à établir le diagnostic.
Occasionnellement, les infarctus peuvent devenir infectés ou subir une hémorragie. L'échographie peut suivre de telles complications et elle est utilisée pour surveiller leur évolution et s'assurer de leur guérison.
Chez les patients présentant des infarctus multiples, comme dans les anémies falciformes, la rate peut devenir tachetée avec une échostructure inhomogène et hétérogène.

Diagnostic différentiel :
Les infarctus spléniques peuvent être confondus aux :
* Lymphome.
* Lymphangiomatose splénique.
* Embols septiques - petits abcès multiples.
* Metastases.
* hémangiomes.
* Kystes spléniques - pseudokystes - kystes épidermoïdes et hydatidiques.
* Abcès.

Références :
1: Mehta LK, Arya SC, Mathai G. Infarction of spleen in typhoid fever. Saudi Med J. 2007 Feb;28(2):271-2.
2 : 5: Ozcan H, Yagmurlu B, Koral M. Asymptomatic splenic artery occlusion in a child: incidental detection with Doppler ultrasonography. Diagn Interv Radiol. 2006 Jun;12(2):68-9.
3 : 12: Soy M, Sayin NC, Unlu E. Splenic infarction in a pregnant woman with systemic lupus erythematosus. Clin Rheumatol. 2005 Nov;24(6):663-4. Epub 2005 Feb 16.
4: Seeger M, Folsch UR. [Diagnosis of acute splenic infarction by echo-signal-enhanced ultrasound] Dtsch Med Wochenschr. 2004 Apr 16;129(16):876-9
5 : Jama AH, Salem AH, Dabbous IA. Massive splenic infarction in Saudi patients with sickle cell anemia: a unique manifestation. Am J Hematol. 2002 Mar;69(3):205-9.
6 : Dourakis SP, Alexopoulou AA, Hadziyannis SJ. Splenic infarct as a late complication of liver transplantation. Eur J Gastroenterol Hepatol. 1998 Sep;10(9):805-8.
7 : Agolini SF, Shah KT, Goodreau JJ, McLoughlin TM Jr, Sinclair MC. Splenic infarction caused by a large thoracic aortic thrombus. J Vasc Surg. 1997 Dec;26(6):1069-72.
8 : Modl B, Reuter N, Pfafferott C, Wirtzfeld A. [Splenic infarction caused by paradoxical emboli in severe pulmonary hypertension] Dtsch Med Wochenschr. 1996 Apr 26;121(17):556-60
9 : Wetton CW, Tran TL. Case report: splenic infarct in sickle cell disease. Clin Radiol. 1995 Aug;50(8):573-4.
10 : Goerg C, Schwerk WB. Splenic infarction: sonographic patterns, diagnosis, follow-up, and complications. Radiology. 1990 Mar;174(3 Pt 1):803-7.


 

 


 
©Medicalechography.com