ULTRASONOGRAPHY



ECHOGRAPHIE




cases
cas


Retroperiton

 

Goubaa Mohamed MD Djerba Tunisia

English Français
--- Arabic
This 80-year-old female had a history of acute exacerbation of chronic right upper quadrant pain. There was no history of jaundice, hepatitis, trauma, or fever. Hepatomegaly was found on the physical exam. Ultrasound examinations of the right upper quadrant were performed. C'est une patiente de 80 ans avec comme histoire de maladie l'exacerbation aiguë d'une douleur chronique de l'hypochondre droit. Il n'y avait pas d'antécédent d'ictère, d'hépatite, de trauma, ou de la fièvre. Une hépatomégalie a été signalé à l'examen physique. Une examen échographique de l'hypochondre droit a été réalisé.

 


CT Scan Scanner

Click on the image below
Cliquez sur les images en bas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cystic lesion containing diffuse detached endocystic membrane with internal debris. Here, A 'spin' or 'whorl' sign representing collapsed parasitic membranes is considered strong evidence of hydatid disease. Lésion kystique contenant la membrane endokystique avec les débris internes. Ici, l'aspect en ' Serpent ' et en ' ruban ' représentant les membranes du parasite effondrées est considéré pratiquement comme pathognomonique du kyste hydatique.
Hydatid (echinococcal) cyst type IV
Kyste Hydatique (echinococcose) type IV
IV

 


English
Click Here


Kyste hydatique

Arabic


Le kyste hydatique est habituellement provoquée par un parasite : l'échinococcus granulosus . L'homme est un hôte secondaire qui attrape l'infection en ingérant les légumes infestés d'œufs.
Le foie est l'organe le plus généralement touché, bien que les poumons, la rate, les os, les reins, et le système nerveux central puissent également être affectés.

Echographie :
L'aspect échographique des kystes d'hydatide dépend de l'étape évolutive, la maturité et la présence ou l'absence des complications.
Le kyste hydatique peut être de croissance lente et asymptomatique et peut être unique ou multiple.
Bien que les aspects soient souvent semblables à ceux d'un kyste simple, le diagnostic peut être fait en regardant soigneusement le paroi et le contenu : le kyste d'hydatide présente une capsule avec deux couches, qui peuvent sembler épaissies, séparées ou détachées lors de l'examen échographique. Les vésicules filles auront des cloisons partant de la capsule interne et dessinant l'aspect en " nid d'abeilles " ou en " roue de charrette ". Une écorce calcifiée autour d'un kyste est habituellement associée à un kyste hydatique vieux et inactif.
La présence d'une masse hétérogène avec des plages échogènes et hypoéchogène peut représenter une surinfection du kyste. Dans ces circonstances le diagnostic échographique d'un kyste hydatidique n'est pas toujours facile. La présence d'air dans la lésion peut rendre la masse très échogène. Les kystes pleins peuvent se produire démontrant l'aspect en ' boule de laine ' ou en 'ruban' ou en ' spire '. L'aspect en ' Serpent ' et en ' ruban ' représentant les membranes du parasite effondrées est considéré pratiquement comme pathognomonique du kyste hydatique même si la sérologie est négative.
La présence d'un niveau de gras-fluide dans un kyste hydatique hépatique peut être un signe de la rupture du kyste dans les voies biliaires. Avec cette rupture, le contenu du kyste peut devenir échogène, avec ou sans cône d'ombre postérieur, avec un défaut septal laissant une communication libre entre le kyste et la voie biliaire. La voie biliaire principale peut être, alors, dilatée avec du matériel échogène dans sa lumière.
La thérapie du kyste hydatique a été traditionnellement la résection chirurgicale. Cependant, récemment, le drainage percutané écho-guidé, avec ou sans traitement médical, a été préconisé. Au stade actuel de la connaissance la chirurgie demeure le traitement du choix, peut-être complété par traitement médical.

Le diagnostic différentiel
Le diagnostic différentiel de la maladie hydatique du foie inclut : * Métastases hépatiques nécrosées.
* Abcès du foie.
* Hématome.
* Rein polykystique.
* Kyste dermoide.
* Kyste du cholédoque ou des voies biliaires.
* Maladie de Caroli
* Amibiase.

Classification ( type ) des kystes :
La plus utilisée est celle de Gharbi (Tunisie) qui date des années 80.
Type I

II

III

IV
______ ______
V

______

Kyste hydatique de la rate :
Dans des régions endémiques la rate est impliquée dans 5 % de cas et la maladie hydatique est environ deux fois plus retrouvées que d'autres kystes bénins. Les kystes tendent à avoir une paroi assez bien définie et sont habituellement multiloculaires. Toutefois ils peuvent être uniloculaire et peuvent ressembler à un kyste simple, une attention particulière est donc exigée dans des secteurs endémiques. Les kystes hydatiques spléniques peuvent se calcifier.

Kyste hydatique du rein :
L'aspect habituellement un aspect kystique semblable à un kyste simple du rein mais, avec du temps, il devient plus complexe développant des membranes endokystiques. La séparation de l'endo-kyste peut donner le signe de ' lis flottant ' des membranes flottantes. Comme pour le foie, les kystes hydatiques rénaux peuvent être multiloculaires, complexes ou solides. la calcification de la paroi du kyste donne une masse échogène, avec une ombre postérieure.

Kyste hydatique de la surrénale :
Les kystes hydatiques de la surrénale sont rares et représentent 7 % de tous les kystes surrénaliens alors que la glande surrénale est impliquée dans 0,5 % de toutes les infections d'Ecbinococcus granulosis. Les caractéristiques échographiques dépendent de l'étape évolutive de la maladie. Les lésions débutantes sont purement kystiques et uniloculaire, non distinguable d'autres kystes bénins. Par la suite la capsule deviennent fibreuse et certains kystes peuvent se calcifier. L'apparition de vésicule fille donne un aspect multiloculaire au kyste.

Kyste hydatique pelvien :
Le kyste hydatique pelvien est rare et se présente habituellement avec des symptômes de pression sur les organes adjacents (vessie, sigmoïde et rectum). Il peut se simuler un tableau d'uropathie obstructive avec insuffisance rénale. Les aspects échographiques sont ceux de kystes multiloculaires.

 

 

 


 
©Medicalechography.com