ULTRASONOGRAPHY



ECHOGRAPHIE




cases
cas


Retroperiton

 

Goubaa Mohamed MD Djerba Tunisia

English Français
--- Arabic
This 14-year-old male patient has had right testicular pain and swelling for 2 days. An ultrasound examination was performed. Ce jeune de 14 ans et de sexe masculin avait des douleurs et un gonflement testiculaire depuis deux jours. Un examen échographique a été réalisé.

 


epididymis ultrasonography epididymitis


épididymite échographie épididyme


orchitis orchi-epididymitis ultrasound


echographie scrotum ultrasonography


goubaa image


Doppler testicle epididymis

Click on the image below
Cliquez sur les images en bas

 

image

Sagittal gray-scale and power Doppler views show an enlarged head of the epididymis adjacent to the right testis. Marked hyperemia of the epididymis is evident on power Doppler and ultrasonography views of the epididymis show a slightly enlarged epididymis with intense hypervascularity on the color Doppler view. The findings are consistent with acute epididymitis. Les vues sagittales à l'échelle de gris et au Doppler couleur et de puissance montrent une tête épididymaire agrandie à côté du testicule droit. L'hyperhémie marquée de l'épididyme est évidente au Doppler et les images échographique de l'épididyme montrent un épididyme plus large que d'habitude avec une hyper-vascularisation intense au Doppler de couleur. Le diagnostic d'épididymite aigu est évident.

 

 

 

Acute epididymitis
Epididymite aiguë

 


English
Click Here


Epididymite

Arabic

L'épididymite est l'inflammation intra-scrotale la plus fréquente.
L'épididymite est la cause de 75% à 80% des maladies inflammatoires aiguës du scrotum.
La tuméfaction, les anomalies épididymaires échographiques, l'épaississement cutané, et l'hydrocèle sont plus évocateurs d'un processus infectieux que d'une pathologie tumorale. Les patients ont la douleur pendant au moins 2 jours et parfois il présentent une tuméfaction.
L'épididymite peut être aigu ou chronique et résulte d'une infection ou d'un traumatisme.
La cause la plus fréquente de l'épididymite est l'infection bactérienne (germe non spécifique: fréquemment le chlamydia ou spécifique : gonorrhée ou syphilis). Cette infection est habituellement à point de départ urinaire.

Echographie :
Les aspects échographiques sont variables dépendant du stade et de la sévérité de la maladie. L'épididyme est habituellement large et hypoéchogène, mais il peut être fortement échogène. Le Doppler couleur montre une hypervascularisation dans l'épididyme.
Dans des cas peu sévères d'épididymite, le testicule est habituellement non impliqué bien qu'il puisse y avoir les foyers hypoéchogènes dans le parenchyme testiculaire à côté de l'épididyme. Avec l'épididymite avancée, des petits abcès sont de temps en temps visibles se traduisant par des zones hypoéchogènes complexes dans l'épididyme.
Dans l'épididymite chronique l'épididyme s'épaissie, devient échogène et il peut y avoir des calcifications.
Dans l'épididymite tuberculeuse, l'épididyme peut devenir hétérogène et hypoéchogène associé a des lésions hypoéchoène concomitantes dans le testicule. Le testicule peut devenir dur, pierreux associé à des calcification extra-testiculaires.
L'orchite se produit habituellement en même temps que l'épididymite. L'orchite isolée est moins fréquente et elle est généralement d'origine virale. L'élargissement testiculaire, l'échogenicité diminué, et l'hypervascularisation sont les signes typiques, comme pour l'épididymite. L'hypervascularisation peut être la seule anomalie retrouvée, ainsi l'analyse Doppler couleur est plus sensible dans le diagnostic de l'orchite que l'échographie en échelle de gris seule.

Diagnostic différentiel:
Granulome spermatique.
Hernie scrotale.
Torsion d'appendice testiculaire.
Tumeurs bénignes solides de l'épididyme.
Pseudo-tumeur fibreuse de l'épididyme.
La gangrène de Fournier.
Lipome ou fibrolipome du cordon spermatique.
Cystadénome papillaire de l'épididyme.
Rhabdomyosarcome paratesticulaire , le léiomyosarcome et d'autres tumeurs malignes extra-testiculaires.
Tumeur métastatique de la tunique vaginale.


 


 
©Medicalechography.com