ULTRASONOGRAPHY



ECHOGRAPHIE




cases
cas


Retroperiton

 

Goubaa Mohamed MD Djerba Tunisia

English Français
--- Arabic
This 16-year-old male presented with fever (temperature >39) ,chills, and left thoracic pain. Thoracic ultrasound (and radiography) demonstrate : banal lung pneumonia (scan 1, 2, 3). Although treated with oral antibiotics, the patient continues to be feverish and on the follow-up examination 4 days later (scan .4, 5, 6), the patient's thoracic lesions more extensive and the ultrasound examination demonstrates a septated fluid collection around the Lung. C'est un patient jeune, âgé de 16 ans, se présentant avec une fièvre (39°) , frisson, et une douleur thoracique gauche. Une échographie thoracique a été pratiqué (cliché 1, 2, 3) montrant une pneumonie banale. Malgré un traitement antibiotique par voie orale, le patient reste fébrile et l'examen de contrôle 4 jours plus tard (cliché 4, 5, 3) montre une extension de la lésion pulmonaire et l'échographie montre l'apparition de liquide autour de tout le poumon gauche.

 



 

 

 

Click on the image below
Cliquez sur les images en bas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The follow-up study, 4 days later (scan 4, 5, 6), shows small lung which is coarsened in echotexture and surrounded by pleural effusion. The appearance of this lung " hepatization " is most consistent with a atelectasis and gas, only, within the tubular bronchus appears as linear echogenic foci. This appearance is most consistent with postobstructive left lung pneumonia and an associated pleural effusion. The patient is then treated, at hospital, with appropriate antibiotics. The patient left the hospital 20 days after admission, and the lesion resolved on a follow-up ultrasound and radiology study. Le suivi 4 jours plus tard (cliché 4, 5, 6) montre un petit poumon collabé , perméable au ultrasons, entouré par du liquide pleural. Cet aspect "d'hépatisation" du poumon évoque un atélectasie et le gaz, visible seulement dans la bronche apparaît sous forme de foyers échogènes linéaires. L'échographie révèle aussi la présence de liquide anéchogène dans la plèvre avec des cloisons et des ponts de fibrine. Cet aspect est fort évocateur de pneumonie gauche post-obstructive avec un épanchement pleural associé. Le patient est alors traité, à l'hôpital, avec une antibiothérapie appropriée. Il quitte l'hôpital 20 jours après admission, et, sur les contrôles échographiques et radiologiques, la lésion a complètement disparu.
pneumonia of all the left lung with pleural effusion(pleurisy). Pneumonie de tout le poumon gauche avec participation pleurale (pleurésie). _____

 

English
Click Here


Pneumonie lobaire

Arabic


La valeur de l'examen échographique du poumon et de la plèvre est fortement sous-estimé à ce jour. Alors que les poumons et le squelette osseuse du thorax représentent des obstacles pour la diffusion des ultrasons, une multitude de processus pathologiques de la paroi thoracique, de la plèvre, et des poumons avec un changement de la structure tissulaire, fournissant un accès et une visibilité nettement accrus pour l'examen échographique. Ces conditions pathologiques soutiennent donc l'idée de la nécessité de l'échographie lors des désordres pleuraux et pulmonaires. Cependant, la valeur principale de l'échographie pleuro-pulmonaire ne tient pas seulement au diagnostic de début de l'affection, mais aussi au suivie de la pathologie, et à la discussion du diagnostic différentiel et à la détection des complications, telles que les abcès ou l'infarctus pulmonaire après embolie, sans oublier son rôle dans le guidages des actes diagnostiques ou thérapeutiques chez les patients présentant des maladies pleuro-pulmonaires(2).
Les avantages de l'échographie incluent la facilité d'accès a cette méthode , l'absence du rayonnement, et la possibilité d'aspiration echo-guidée dans secteurs remplis de liquide (pleurésie) et dans les tumeurs pleines. La vascularisation pulmonaire lors de ces affections pathologiques peuvent être vu au doppler et sans l'utilisation de produit de contraste (3).

Signes échographiques :
Avec une pneumonie médicalement et radiologiquement confirmée: 88% ont pu etre visualisé à l'échographie des patients, et dans 6% des cas on a une participation pleurale. Dans les 6% restant on ne voit aucune affection pathologique (7).
L'atélectasie du poumon est habituellement hypoéchogène, mal défini, et triangulaire. Les bronches remplies d'air produisent des écho linéaire intenses qui convergent vers le hile pulmonaire. Des cônes d'ombres postérieurs et des écho de réverbération accompagnent les grandes bronches proximales (10).
L'échographie peut indiquer une accumulation de liquide hypoéchogène dans l'espace pleural associé aux bandes échogènes de la fibrine entre le paroi thoracique et la surface pulmonaire.
La méthode d'aspiration pleuro-pulmonaire échoguidée est une technique très rentable avec peu de complications pour les différents types de pneumonie. Elle est particulièrement utile pour des patients sans réponses cliniques satisfaisantes ou sans diagnostic microbiologique précis (6).
Targhetta et Bourgeois (8) ont rapporté une série de trente-neuf cas d'atélectasies confirmés radiologiquement et échographiquement, et leur aspect ultrasonographique a été comparé à celui des sujets en bonne santé. La ligne hyperéchogène d'un poumon aéré normal et ses artéfacts aériens montrent les mouvements mouvement respiratoires de " va et vient "(le signe de glissement). Les patients atteints de pneumonie présentant divers aspect échographiques : les échos linéaires forts caractéristiques de bronchogramme aérien (air dans les bronches) et des structures tubulaires anéchogènes caractéristiques de bronchogramme liquidien (liquide remplissant les bronches) ont été visualisés chez 92 % de patients. Le poumon superficiel a montré une bande hypoéchogène homogène nommée ' alvéologrammes liquidiens superficiels ' avec des mouvements respiratoires dans 90-100 %. Ils concluent que l'échographie peut évaluer l'atélectasie pulmonaire et fournir des informations additionnelles à la radiologie, particulièrement quand des bronchogrammes liquidiens sont visualisés.

Diagnostic différentiel :
1° Syndrome alvéolaire localisé :
Tuberculose
Infarctus
Radiothérapie
Cancer bronchiole-alvéolaire
Contusion thoracique
2° Syndrome alvéolaire diffus:
Oedèmes pulmonaires, Angéites.
Maladie des membranes hyalines.
Cancer bronchiolo-alvéolaire.
Sarcoïdose (forme alvéolaire).
Lymphomes pulmonaires.
Hémorragies pulmonaires.
Protéinose alvéolaire, Microlithiase alvéolaire


Radiographie thoracique:
Les résultats de radiographie de poitrine indiquent une opacité segmentaire ou lobaire avec le bronchogramme aérien avec ou sans épanchement pleural.

Conclusion :
L'échographie est utile pour l'évaluation de l'atélectasie pulmonaire. (9). Les avantages principaux incluent sa disponibilité, l'absence du rayonnement, et l'aspiration écho-guidée des secteurs remplis de liquide ou tumoraux. Les vaisseaux et la vascularisation peuvent être visualisés par doppler, sans usage de produit de contraste. Les ultrasons peuvent aussi aider à visualiser un épanchement pleural ou péricardique associé.

Référence :
* 1: Mathis G. [Thoraxsonography--part 2--Subpleural lung lesions] Schweiz Rundsch Med Prax. 2004 Apr 21;93(17):719-24. Review. German.
* 2: Dietrich CF, Hirche TO, Schreiber D, Wagner TO. [Sonographie von pleura und lunge] Ultraschall Med. 2003 Oct;24(5):303-11. Review. German.
* 3: Beckh S, Bolcskei PL, Lessnau KD. Real-time chest ultrasonography: a comprehensive review for the pulmonologist. Chest. 2002 Nov;122(5):1759-73. Review.
* 4: Krejci CS, Trent EJ, Dubinsky T. Thoracic sonography. Respir Care. 2001 Sep;46(9):932-9. Review. * 28: Mathis G, Gehmacher O. [Lung and pleural ultrasound] Schweiz Rundsch Med Prax. 2001 Apr 19;90(16):681-6. German.
* 5: Braun U, Pusterla N, Fluckiger M. Ultrasonographic findings in cattle with pleuropneumonia. Vet Rec. 1997 Jul 5;141(1):12-7.
* 6: Chen CH, Lai CL, Chiu MH, Liu RD, Shih JF, Lee YC, Perng RP. [Diagnostic value of ultrasonically guided lung aspiration in pneumonia] J Formos Med Assoc. 1995 Dec;94 Suppl 2:S137-43. Chinese.
* 7: Gehmacher O, Mathis G, Kopf A, Scheier M. Ultrasound imaging of pneumonia. Ultrasound Med Biol. 1995;21(9):1119-22.
* 8: Targhetta R, Chavagneux R, Bourgeois JM, Dauzat M, Balmes P, Pourcelot L. Sonographic approach to diagnosing pulmonary consolidation. J Ultrasound Med. 1992 Dec;11(12):667-72.
* 9: Yang PC, Luh KT, Chang DB, Yu CJ, Kuo SH, Wu HD. Ultrasonographic evaluation of pulmonary consolidation. Am Rev Respir Dis. 1992 Sep;146(3):757-62.
* 10: Weinberg B, Diakoumakis EE, Kass EG, Seife B, Zvi ZB. The air bronchogram: sonographic demonstration. AJR Am J Roentgenol. 1986 Sep;147(3):593-5.

 

 

 


 
©Medicalechography.com