ULTRASONOGRAPHY



ECHOGRAPHIE




cases
cas


Retroperiton

 

Goubaa Mohamed MD Djerba Tunisia

English Français
--- Arabic
A 30 year-old men with a 5-year history of sialolithiasis presented with pain which is made worse by eating. The stone was located in the right submandibular gland. Patient âgé de 30 ans, avec une histoire de lithiase salivaire connu depuis 5 ans. Il présente une douleur intense lors de la prise d'aliments. La lithiase est localisée dans glande sous maxillaire droite.

 

 

Click on the image below
Cliquez sur les images en bas

 

i

ultrasound images demonstrate a large stone within the right submandibular salivary gland . It has a characteristic appearance, a bright hyperechoic rim representing the portion of the gallstone closest to the transducer with a sharp well-defined distal acoustic shadow. L'echographie démontre une grosse lithiase dans la glande salivaire sous maxillaire avec son aspect typique d'opacité arciforme du coté de la sonde et derriere avec son cone d'ombre postérieur.
Sialolithiasis Lithiase salivaire

 

English
Click Here

Français
Lithiase salivaire

Arabic

la lithiase salivaire est la maladie la plus commune des glandes salivaires.
Les signes cliniques est un enflement répétitif de la glande et des douleur intense lors de la prise alimentaire. Ces symptômes sont typiquement répétitives.
Avec l'échographie cette pathologie est détectable dans 90% des cas (6).
La lithiase se présente sous forme d'opacité avec de forte échos de réverbération, et un cône d'ombre postérieur.
La lithiase salivaire prédomine chez les patients entre 30 et 70 ans, sans prédilection masculine ou féminine. La glande sous maxillaire est touché dans 80 % des cas, la parotide dans 15%. Les glandes sublinguales et les autres petites glandes salivaires ne sont que rarement touchées 5%.
La glande sous maxillaire est la plus prédisposée a la formation de calculs du fait des caractéristiques suivantes : Cencentration élevée de calcium, sa position, petit conduits ouvert, PH salivaire élevé, et long canal salivaire tortueux
L'association avec la lithiase urinaire ou biliaire survient par chance (4%) (1).
les calculs salivaires contiennent du phosphate de calcium, 74%, Bicarbonate de calcium, 11%, des sels solubles 6% et des éléments organiques, 2% et de l'eau.
Tout les calculs de plus de 1 - 2 mm peuvent être détectés par l'échographie et la composition des calcul peut influencer l'étude radiologique (problème des calculs radiotransparents invisibles) mais ne peut influencer l'étude échographique. En effet si la lithiase est suspectée cliniquement, l'échographie est la méthode de choix pour le diagnostic de cette affection (2 ; 3 ; 4).

bibliographie
1
: HNO. 1999 Nov;47(11):963-9. [Clinical and diagnostic findings of sialolithiasis] Zenk J, Constantinidis J, Kydles S, Hornung J, Iro H. Klinik und Poliklinik fur Hals-Nasen-Ohrenheikunde, Universitatskliniken des Saarlandes, Homburg/Saar. hnojzen@med-rz-uni-sb.de
2: HNO. 1992 Jul;40(7):259-65. [Sonography and plain roentgen image in diagnosis of salivary calculi--experimental studies] Fodra C, Kaarmann H, Iro H. Klinik und Poliklinik fur Hals-Nasen-Ohrenkranke, Universitat Erlangen-Nurnberg. 3: Radiol Med (Torino). 1990 Mar;79(3):220-
3. [Echography in the study of sialolithiasis] Angelelli G, Favia G, Macarini L, Lacaita MG, Laforgia A. Istituto di Radiologia, Universita, Bari.

 

 

 

 


 
Medicalechography.com