ULTRASONOGRAPHY



ECHOGRAPHIE




cases
cas


Retroperiton

 

Goubaa Mohamed MD Djerba Tunisia

English Français
--- Arabic
This 18-year-old male presented with colicky left flank pain. A ureteral stone and hydronephrosis were found, and a ureteral stent was placed. abdominal and endorectal Ultrasound was performed to evaluate the position of the stone and the degree of hydronephrosis. (scans and video). Ce Patient âgé de 18 ans s'est présenté pour une colique néphrétique gauche. Une dilatation pyelo-calicielle et urétérale ont été retrouvé et la lithiase a été identifié. L'échographie abdominale et endorectale comme ici est performante pour la localisation de la lithiase et pour évaluer l'hydronéphrose (cliché et video).

 



Click on the image below
Cliquez sur les images en bas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Video (div x) 534 K (large format)
Video 88 K
Ureteral stones with partial ureteral obstruction and twinkle artifact Lithiase du méat urétéral avec obstruction partielle et artefact de clignotement

 

English
Click Here

Français
Lithiase du méat urétéral

Arabic


Le système rénal de drainage d'urine fait partie, à l'échographie, du complexe échogène central sinusal et il n'est pas souvent identifiable comme une structure séparée. Une légère dilatation de système collecteur peut se voir normalement pendant une diurèse ou quand un vessie est trop plein. Dans ces cas, la dilatation disparaît dès que la vessie est vidé. L'Hydronéphrose est simplement une dilatation du système collecteur rénal (calices et bassinet). Elle est visible sous forme de liquide anéchogène dans les calices et dans le bassinet au sein du sinus rénal . Les calices dilatés perdent leurs bords angulaires pointues et deviennent émoussés. Quand l'hydronéphrose est marquée, l'aspect est celui de multiples formations liquidiennes mais communicantes entre elles, les unes au autres.
Le calcul peut se former n'importe quel endroit de l'appareil urinaire. Les la plupart prennent origine dans le rein lui même (nephrolithiase).

Clinique:
La symptomatologie clinique dépend de la taille et du siège ou de la mobilisation du calcul. Le lithiase située dans le rein ou la partie proximale de l'uretère peut ne pas causer de douleur ou simplement une petite douleur du flanc, alors que la colique intense irradiant en bas, vers le pelvis, peut être provoquée par une lithiase dans l'uretère distal ou la vessie. La douleur sévère et aiguë (colique nephrétique) est habituellement provoquée par le passage du calcul vers le bas de l'appareil urinaire. D'autres symptômes cliniques peuvent inclure : les nausées, les vomissements, la fièvre et frisson, et en cas d'obstruction : l'oligurie. Les analyses biologiques peuvent retrouver une hématurie, des globules blancs, et des germes.
le calcul coralliforme est une lithiase qui occupe le bassinet et fait des ramifications dans les calices, causant la dilatation des calices. Les calculs peuvent causer l'obstruction du système collecteur rénal ou passer dans l'uretère et l'obstruer, entraînant un hydro-uretère.
Les trois emplacements les plus communs de l'obstruction sont * la jonction pyelo-uretèrale (JPU), * l'uretère pelvien près des vaisseaux iliaques externes * et l'endroit auquel l'uretère s'abouche dans la vessie c'est a dire le méat urétéral. Les calculs peuvent également passer dans la vessie.

Echographie :
Le diagnostic échographique de lithiase urinaire est basé sur la démonstration d'un foyer fortement échogène qui génère un cône d'ombre postérieur. Des calculs relativement petit peuvent être détectées, particulièrement s' il y a une hydronéphrose. Les liquides qui l'entourent " urine " aident dans leur visualisation. La présence de cône d'ombre postérieur change selon la taille et la composition de la pierre. Les pierres très petites peuvent ne pas avoir de cône d'ombre postérieur. Les patients avec une lithiase urinaire peuvent avoir un artéfact au Doppler couleur : cet artéfact s'appelle le signe de scintillement ou de clignotement "twinkle artifact", qui se traduit par un changement postérieur de couleur de la lithiase sous forme de cornet remplie de divers couleurs (cliché 7).
Un calcul dans le rein peut causer une hydronéphrose obstructive. Les calculs qui passent dans l'uretère peuvent l'obstruer. L'absence d'un jet urétéral unilatéral peut se produire avec l'obstruction urétérale complète. Une obstruction urétérale partielle peut causer l'absence d'un jet urétéral ou d'un écoulement diminué d'urine, avec un aspect échographique qui ressemble à une flamme de bougie(signe de bougie) (cliché 8).
Il est difficile obtenir d'identifier une lithiase urétérale en raison de la petite taille du calcul, de la position postérieure de l'uretère, du peu de liquide qui entoure la lithiase, et des gaz digestifs adjacents. Le calcul de la vessie apparaît sous forme d'opacité très échogène dans la vessie, associée a un cône d'ombre postérieur. Le doppler couleur ne présente que peu d'intérêt pour l'évaluation de cette maladie calculeuse.
Contrairement à la radiologie, l'échographie peut détecter la lithiase même si elle n'est pas calcique. A moins qu'elle ne soit fixée a la paroi vésicale, la lithiase vésicale est mobile avec les changement de position du patient.

Diagnostic différentiel:
Les lithiases peuvent être extrêmement difficiles à identifier quand il n'y a pas d'hydronéphrose. Il y a d'autres structures normales, dans le rein et le pelvis, qui peuvent générer une échogènicité marquée bien qu'elles ne donnent pas de cône d'ombre distal. Ceci inclut les compartiments graisseux et les vaisseaux sanguins hilaire du rein. L'évaluation échographique des lithiases rénales peut être extrêmement utile dans les patients présentant un défaut remplissage des canaux excréteurs du rein à l'urographie intra-veineuse. Le diagnostic différentiel entre une lithiase non calcique, une tumeur, et un caillot de sang peut être difficile à la radiologie. Mais à l'échographie, une lithiase non calcifiée, telle qu'une lithiase d'acide urique, donne une opacité très nette avec un cône d'ombre postérieur. D' autre part, Les caillots sanguins et les tumeurs épithéliales, seront moins échogènes et ne donnent pas de cône d'ombre postérieur.

 

 


 
©Medicalechography.com