ULTRASONOGRAPHY



ECHOGRAPHIE




cases
cas


Retroperiton

 

Goubaa Mohamed MD Djerba Tunisia

English Français
--- Arabic
This is a 73-year-old male with a 6 months history of dysphagia, weight loss, retrosternal pain and regurgitation. Patient âgé de 73 ans présentant depuis 6 mois une dysphagie avec perte de poids et une douleur retro-sternale et régurgitation.


Video 1 (262K) _____________________video2 (240K)

Click on the image below
Cliquez sur les images en bas

 















Diagnosis : Esophageal carcinoma. The patient's condition continued to deteriorate and he continued to do poorly and expired two months later . Diagnostic : carcinome de l'œsophage.
L'état du patient continue a se détériorer, l'amaigrissement est de plus en plus marqué et le décès survient 2 mois plus tard.
Esophageal carcinoma Cancer de l'oesophage _____________

 

 

English
Click Here


Le carcinome oesophagien

Arabic


Le carcinome de l'œsophage représente 10% des tumeurs malignes gastro-intestinales. La tumeur prend naissance à partir de la muqueuse, plus tard, elle tend à envahir la sous-muqueuse et la couche musculaire et, par la suite elle envahit les structures contiguës : l'arbre trachéo-bronchique, l'aorte, ou le nerf laryngé récurrent. La tumeur peut également donner des métastases aux ganglions péri-oesophagiens et, par la suite, au foie, aux poumons. L'alcool, le tabac, le Barrett-oesophage , l'asbestose, le tylosis, la maladie cœliaque, le syndrome de Plummer-Vinson, l'achalasie, la cicatrice caustique et ou de radiothérapie sont des facteurs de risques connus.

Echographie:
Les tumeurs oesophagiennes sont souvent diagnostiquées par l'endoscope et la radiographie avec ingestion de baryte. L'échographie démontre de temps en temps une masse oesophagienne distale (comme dans ce cas), mais sa grande utilisation est surtout pour évaluer le foie, les ganglions portales, Para.-aortiques et Para.-oesophagienne,et pour évaluer la diffusion du cancer. La tumeur de l'œsophage s'étend habituellement longitudinalement le long du mur oesophagien et ainsi son extension progressive peut échapper a l'échographie. L'échographie endoscopique est l'examen le plus sensible pouvant aider à déterminer la profondeur de la pénétration tumorale (T stade) et de la présence des ganglions péri oesophagien (N stade). Elle est idéale et convient parfaitement pour la classification de la tumeur ( TNM) suivant la profondeur de l'invasion du cancer et de l'atteinte de diverses couches de la paroi oesophagienne (M : métastases).
Les Stades TNM
Tl : la tumeur envahit la sous-muqueuse.
T2 : invasion de la musculeuse.
T3 : invasion de l'adventice.
T4 : invasion des structures adjacentes.
Stade I = T1, N0, M0.
Stade II A = T2-3, N0, M0.
Stade II B = T1/2, N1, M0.
Stade III = T3, N 1, M0 ou T4, N0/1, M0.
Stade IV=T1-4, N0/1, Ml
L'épaisseur normale de la paroi de l'œsophage intra-abdominal est de3,8 ± 1,2 millimètres. Les cinq couches de la paroi oesophagienne sont bien visible à l'écho-endoscopie permettant une bonne classification de ces tumeurs. Cependant la capacité de mettre en en évidence une participation ganglionnaire est limitée par le fait que l'echo-endoscopie peut détecter seulement les ganglions proches de la tumeur primaire. Lorsque l'echo-endoscopie est combinées à l'échographie par voie abdominale, les métastases abdominales supérieures, du foie et des ganglions, peuvent être détectées ainsi que la présence de métastases péritonéales donnant une ascite.
A l'échographie, la tumeur oesophagienne est habituellement vue comme un épaississement de la paroi, habituellement hypoéchogène, mais qui peut présenter un aspect et une échostructure plus complexes. Avec l'envahissement tumoral, la différentiation des différents couches de la paroi n'existe plus et la bordure externe de l'œsophage, habituellement bien limité, n'est plus Visible. L'invasion tumorale de la graisse échogène péri-oesophagienne peut être facilement détectée. L'echo-endoscopie est également utile pour le suivi des patients ayant subit une résection tumorale et /ou bénéficiant d'un traitement par radiothérapie ou chimiothérapie.

Diagnostic différentiel
* Inflammation aiguë ou dommages corrosifs.
* Lymphome.
* Oesophagite ou ulcération oesophagienne.
* La maladie de Crohn au niveau de l'œsophage.
* Amyloïdose oesophagienne.
* insuffisance cardiaque droite.
* Varices oesophagiens.

 


 
©Medicalechography.com